Rechercher
  • Sand for Bathroom

La complexité des complexes [et essais complexes pour en venir à bout]


Welcome dimanche soir! (berk! oui on sait!) Mais souriez! C'est l'heure de la pause bonne humeur avant une bonne nouvelle semaine de féminité, et de liberté!

Il y a un moment déjà que je voulais aborder la question des complexes sur le blog, à travers mes articles un peu

-beaucoup- tordus...et ça, pour plusieurs raisons:

Premièrement parce que la gestion des complexes prends une place vraiment importante dans la liberté de style et de look, en effets, les complexes sont parfois la cause et souvent l'outil de l'adaptation d'un look puisqu'on va s'en servir d'atout!

Ensuite parce que les complexes sont trop souvent un freins dans la vie des femmes pour choisir leur façon de se looker et c'est vraiment dommage de voir encore autant de femmes se cacher plutôt que s'habiller!

Je pense donc à juste titre, que malgré toute la complexité de la gestion de nos complexes, il faut s'y attarder afin de pouvoir au mieux se libérer!

Revenons à nos moutons! et à nos complexes! Qui d'ailleurs entre nous portent assez bien leur nom!

Première et récente analyse de ma part: Le plus complexe avec les complexes c'est principalement qu'ils vous sont propres! ce sont les vôtres! et au delà de savoir les reconnaître et les verbaliser ("j'aime pas mon nez", "j'ai un gros cul" ou autres"j'ai pas de nichons" suivi de soupirs interminables...) le plus important dans cette complexité, c'est que nous les vivons nous, nos complexes! Ils ne sont ni un choix, ni un état d'âme, non, ils sont là, incrustés en nous, au quotidien...nous les ressentons mieux que personne!

-Et je sais qu'à ce moment précis, vous vous demandez ou je vais encore vous emmener!-

Et bien sachez d’abord que même en tant qu’ambassadrice des styles assumés et imposés et des looks décalés personnalisés, moi aussi j'ai de gros complexes! Et pas des moindres! En plus, je me dois de sortir en ville faire des CRASH TESTS avec des tenues et des looks de mon inspiration pour prendre la température des regards...-et oui, je vous balance pas des produits coup de cœur comme ça sans un peu d'étude de terrain, hey hey!-

Et j'ai réalisé pas plus tard que cette semaine, que nos complexes (qui je le rappelle sont les nôtres) c'est nous-même qui les portons, et qu'il n'appartient donc qu'à nous de les retirer! Alors certes, on n'efface pas un complexe, je sais! Mais j'attire votre attention sur le fait que nous exagérons complètement les complexes...les autres ne ressentent pas nos complexes! Nous nous causons ce mal à nous même!

Et j'ai même trouvé assez simple finalement de me dire que si j'étais la seule à ressentir mes complexes, j'étais aussi la seule à pouvoir arrêter de les subir, puisqu'ils sont ma propre souffrance infligée à moi même!

Tout ça pour dire, que oui, tu peux avoir des complexes, et ça n'ira pas mieux si tu te fais liposucer, si tu changes de mec ou encore si t'as assez d'argent pour entamer le régime micro truc ou chronomachin encadré par un fucking coach personnel, non, tes complexes, c'est toi qui dois les libérer!

Comment? et bien c'est très simple! Une grande partie consiste à les identifier, et accepter leur cause (c'est à dire la partie de votre corps qui en est à l'origine), et croyez-moi, il n'y a que vous qui considérer qu'on ne voit que ça! Alors arrêtez de leur donner autant d'importance déjà, et regardez-les, la tête haute...n'hésitez-pas à leur parler! (elle va loin ce soir!) oui, oui, leur dire gentiment..."Je sais que tu es là, on vit ensemble, on peux faire des compromis, tu as le droit d'exister mais tu ne dirige pas ma vie"...et dites leurs bien à ces complexes: "c'est moi qui t'ai crée, je peux t'exterminer à tout moment"

Voilà pourquoi c'est si complexe, les complexes...Vous les avez créés!

Et c'est un vrai combat et une longue discussion avec vous même que de les laisser partir!

Pourquoi? Bien parce que vous y êtes attachées quelque part, comme tout ce qu'on créé soi-même! Ils sont même une espèce de base autour de laquelle vous avez tissé vos défenses pour encore mieux les protéger... Et là, je vous présente: TADAAAAM... La complexité féminine relative au complexes...aie! Un vrai cercle vicieux de la mort qui tue, un rond point à double sens le truc!

C'est donc à vous -et ça vaut aussi pour moi- de les découvrir, sous un autre jour, avec leur droit d'exister, les causes de leur existence...et entamer une cohabitation beaucoup plus sereine que cette promiscuité passée.

Allez, dés demain, on parle à nos complexes..."bonjour toi, prêt à passer cette nouvelle journée avec moi? on va se looker, se kiffer et on va vite oublier que tu es là"

16 vues
  • Facebook
  • Instagram

© 2019 BATHROOM - All rights reserved